Ventes à venir

21
Mai - 2022
Samedi 14:00
Vente cataloguée d’art du XXème siècle
Vente
cataloguée d’art du XXème siècle
Découvrir la vente
19
Juin - 2022
Dimanche 10:30
Grande vente cataloguée d’art classique
Grande vente cataloguée d’art classique
Découvrir la vente

CALENDRIER DES VENTES

Retour aux actualités

Comment devenir commissaire-priseur ?

Le commissaire priseur est un professionnel passionné d’histoire et d’art qui organise et dirige des ventes aux enchères. Issu d’une formation longue et sélective, il exerce un métier formidable qui nécessite d’avoir de nombreuses expertises. Comment devenir commissaire priseur ? Explications.

Commissaire priseur : fiche métier

Les missions principales du commissaire priseur

Les missions traitées par le commissaire priseur sont principalement d’organiser et de diriger les ventes aux enchères.

Pour ce faire il doit :

  • Réaliser l’inventaire des œuvres et des objets d’art qui lui sont confiés.
  • Les expertiser pour en évaluer le prix de vente.
  • Faire leur promotion.
  • Constituer des catalogues permettant aux acheteurs d’étudier les biens en vente pour définir leurs futurs achats.
  • Assurer leur vente.

Le commissaire priseur est un généraliste du marché de l’art. Il est également souvent spécialisé dans une catégorie de biens ou dans une période spécifique de l’histoire. Il peut par exemple avoir une expertise des tableaux, des meubles ou des bibelots. Il ne traite jamais les ventes de biens immobiliers, ces dernières étant prises en charge uniquement par les notaires.

Les objets et oeuvres d’art dont il a la charge sont cédées à l’occasion de :

  • Ventes judiciaires lorsqu’ils sont saisis suite à une faillite ou un redressement judiciaire. Ces ventes sont assurées par des commissaires de justice qui sont habilités à les diriger en raison de leur statut d’officier ministériel.
  • Ventes volontaires lorsqu’elles sont demandées par un particulier. Dans ce cas, le commissaire priseur agit pour le compte de son client dans le cadre d’une société commerciale.

Bon à savoir : Bien qu’ils soient confrontés à ces deux types de ventes, la plupart des commissaires priseurs dirigent surtout des ventes volontaires.

Pour qui travaille le commissaire priseur ?

Lorsqu’il débute dans le métier, le commissaire priseur volontaire peut exercer comme salarié au sein d’une société de ventes ou se mettre à son compte et devenir associé. Il peut également travailler au sein d’une société commerciale.

Quel est le salaire d’un commissaire priseur ?

Avant même de savoir comment devenir commissaire priseur, il est judicieux de s’intéresser à son niveau de rémunération. Son salaire dépend du type de vente qu’il organise et du volume de ventes.

Dans le cadre d’une vente volontaire, la rémunération peut évoluer en fonction de l’expérience et de l’ancienneté. Selon une étude, le salaire d’un commissaire priseur se situe entre 56 000 à 80 000 €/an.

Quels sont les frais d’une maison de ventes ?

L’adjudicataire paiera au commissaire-priseur, par lot, en sus du prix de l’adjudication, des frais. Lors d’une vente, il faut avoir à l’idée des frais vendeurs et des frais acheteurs.

Quel concours faut-il passer pour devenir commissaire priseur ?

Vous vous demandez comment devenir commissaire priseur en France ? Pour y parvenir, il faut mener des études poussées en choisissant soit :

  • La voie universitaire.
  • La voie professionnelle.

Pour devenir commissaire priseur par le biais de la voie universitaire, vous devez être titulaire d’un double diplôme, en droit et en histoire de l’art. Vous devez en effet avoir un bac + 3 dans un domaine et un bac + 3 dans l’autre. Il est également possible d’obtenir l’équivalence d’un bac + 3 en passant par l’Ecole du Louvre pour devenir commissaire priseur.

Ces différentes formations permettent de participer à l’examen d’accès au stage de commissaire priseur. S’il est réussi, vous bénéficiez d’un stage rémunéré de 2 ans et d’une habilitation à diriger des ventes volontaires. Les taux de réussite sont toutefois assez faibles dans la mesure où il n’est pas possible de réaliser plus de 3 essais.

Pour devenir commissaire priseur par la voie professionnelle, il faut avoir exercé 7 ans en tant que clerc ou salarié d’un office de ventes volontaires. L’examen d’aptitude volontaire doit là aussi être passé, et éventuellement l’examen d’aptitude judiciaire.

Bon à savoir : Au-delà de l’école que doit suivre le commissaire priseur pour exercer ce métier, il doit être amoureux d’objets anciens et d’histoire. Il doit également avoir un bon contact humain, une certaine maîtrise des mots et le sens de la mise en scène pour réussir ses ventes.

Pour en savoir plus :

Expertise
Mercier maison de vente vous propose un service d’expertise et d’estimation de vos tableaux, bijoux, vin, meubles et objets de collection.
Sûr !
Nos ventes aux enchères publiques sont assurées par des Commissaires-priseurs.
Simple !
Saviez-vous que vous pouvez enchérir en ligne ? Enchérissez de chez vous ou dans notre salle des ventes à Lille.