Ventes à venir

13
Décembre - 2022
Mardi 10:00
Belle vente courante
Belle vente courante
Découvrir la vente
12
Février - 2023
Dimanche 10:30
Grande vente cataloguée d’art classique
Grande vente cataloguée d’art classique
Découvrir la vente
13
Février - 2023
Lundi 10:30
Belle vente de bijoux
Belle vente de bijoux
Découvrir la vente
25
Février - 2023
Samedi 14:15
Vente cataloguée d’art du XIX ème & XXème siècle
Vente
cataloguée d’art du XIX ème & XXème siècle
Découvrir la vente

CALENDRIER DES VENTES

Retour aux actualités

Comment reconnaître une vraie planche originale de BD ?

Centre d’intérêt de nombreux passionnés de BD depuis près de trente ans, la planche originale s’achète, se vend et s’expose. A quoi sert-elle ? Il s’agit d’un outil de travail au service du dessinateur qui s’en sert pour finaliser la création de ses albums de bande dessinée. Longtemps considérée comme tel, elle est désormais au cœur d’un marché considérable. Comment reconnaître une vraie planche originale de BD ? Explications. 

Repérer les caractéristiques d’une planche originale de BD 

Considérées comme un simple document de travail, de nombreuses planches originales de BD ont malheureusement été détruites ou perdues. Reconnue par le milieu culturel depuis plusieurs décennies, la bande dessinée et les planches originales sont désormais de véritables objets d’art. La vente de planches de BD originales s’est ainsi fortement développée. On assiste à l’essor du marché des planches de BD depuis les années 1970-1980.

Tampon, date, édition

Comment reconnaître une vraie planche originale de BD ? Voici une question importante qu’il est essentiel de se poser pour lutter contre la circulation de plus en plus régulière de faux sur le marché de la BD. 

Le marché de la bande dessinée voit en effet circuler de nombreuses illustrations dont l’authenticité et la traçabilité sont mises en cause. Pour reconnaître une vraie planche originale de BD d’une fausse, il faut s’intéresser à certaines caractéristiques comme la présence d’un tampon ou d’une date d’édition. Une planche originale est forcément une planche réalisé par l’artiste.

A l’instar des dessins anciens, certaines planches sont d’ailleurs accompagnées d’un certificat d’authenticité. De plus en plus d’auteurs s’accordent sur l’intérêt de ce document pour mettre un point final aux faux. 

Grand format

La vraie planche originale de BD est utilisée par l’auteur d’un album lors de son processus créatif. Elle est donc réalisée dans un format plus grand que celui auquel sera imprimée la page définitive. 

Travailler sur un grand format permet en effet aux dessinateurs d’opérer de manière plus confortable. Le geste est facilité et le grand format permet de se pencher davantage sur les détails. Passer d’un grand format au format réduit, qui est coutumier dans les albums de BD, donne davantage de caractère et de dynamisme au dessin original. C’est exactement ce qui est recherché par un auteur de bandes dessinées

Si la plupart des auteurs de bandes dessinées préfèrent découper des feuilles où des bandes sont travaillées avant d’être assemblées à l’aide de ruban adhésif, d’autres comme Paul Gillon et Philippe Druillet travaillent ainsi sur de très grands formats.

Nouvelles planches  de BD : peut-on les reconnaître ? 

Les planches de BD sont idéales pour les amateurs de bande dessinée, mais également pour les chercheurs qui peuvent s’en servir pour étudier les évolutions technologiques des pratiques utilisées pour les concevoir. C’est en observant ces évolutions qu’on peut distinguer une nouvelle planche originale de BD d’une ancienne. 

En savoir plus : notre expertise en dessins nouveaux

Des mises en couleurs différentes 

Jusqu’en 1950, les auteurs utilisaient des calques sur leurs planches originales pour les mettre en couleur à l’aide de crayon de couleur. L’éditeur avait ensuite les indications chromatiques nécessaires pour produire l’album. De célèbres dessinateurs comme Benito Jacovitti indiquaient leurs souhaits à l’arrière de leur planche, au crayon ou à l’aquarelle. L’éditeur n’avait plus qu’à utiliser une table lumineuse pour prendre connaissance de ces indications. 

Le stylo-feutre est également très utilisé dans le monde de la BD. De nombreux auteurs se servent de cette technique comme Poïvet ou Coelho. Outil plus souple, le stylo-feutre pâlit tout de même avec le temps et s’estompe. 

Bon à savoir : Aujourd’hui, la mise en couleur se fait 9 fois sur 10 sur écran. 

Une mise en page industrialisée 

Certains auteurs utilisaient le ruban adhésif pour organiser leurs bandes en fonction du récit souhaité. Cela posait de réels problèmes de conservation. 

Aujourd’hui, les process se sont industrialisés et les outils numériques sont au service des auteurs de bande dessinée. Si la mise en couleur se fait de manière numérique, il en est de même pour la mise en page. De nombreux auteurs scannent désormais leurs esquisses pour les mettre en page au fur et à mesure. Ces outils simplifient le placement des textes mais aussi la mise au propre des dessins. 

Dans ce contexte, il devient plus compliqué d’identifier une planche de bande dessinée originale. Désormais, il s’agit plutôt d’un ensemble de documents qui concourent au cheminement créatif de l’auteur. 

Vous savez désormais comment reconnaître une vraie planche originale de BD. Vous cherchez à en acquérir une ou à vendre votre bdthèque aux enchères ? Vous l’avez compris, de nombreux collectionneurs sont prêts à s’arracher certaines pièces. Il n’est d’ailleurs pas rare de voir les commissaires-priseurs adjuger des ventes de planches de BD pour un prix largement supérieur à l’estimation annoncée.  

Autour des planches de BD :

Expertise
Mercier maison de vente vous propose un service d’expertise et d’estimation de vos tableaux, bijoux, vin, meubles et objets de collection.
Sûr !
Nos ventes aux enchères publiques sont assurées par des Commissaires-priseurs.
Simple !
Saviez-vous que vous pouvez enchérir en ligne ? Enchérissez de chez vous ou dans notre salle des ventes à Lille.